Flex/Flock Digitale

Flex/Flock Digitale

Tout comme la technique flex/flock ordinaire, la variante digitale permet une impression pièce par pièce et offre en prime un grand avantage, à savoir la possibilité d’imprimer en full color. Il est donc possible aussi d’appliquer entièrement les transitions de couleurs.

Avantages:

  • Convient aux petits tirages
  • Technique moins onéreuse que la DTG
  • Se prête parfaitement aux personnalisations comme les photos, les images, … en full color
  • Permet l’impression pièce par pièce
  • L’impression pièce par pièce peut être assez rapide
  • Choix de couleurs illimité (impression numérique)
  • Permet les transitions de couleurs
  • Coûts uniques (de numérisation)
  • Se prête à différents types de supports (polyester, coton, nylon, …)
  • Convient également aux zones difficilement accessibles

Inconvénients:

  • Technique plus onéreuse que la sérigraphie ou le transfert sérigraphique
  • Pas recommandé pour les gros tirages
  • Technique lente pour les gros tirages
  • Impossible d’imprimer des petits détails
  • Si le textile n’est pas lavé correctement, l’impression peut rapidement s’estomper ou perdre de sa qualité (matière sensible)
  • Il peut y avoir un arrière-plan pour certaines images, qui sera généralement imprimé plus ou moins dans la même couleur que le textile lui-même
  • Les couleurs Pantone sont converties en couleurs CMYK
  • Ne peut pas s’utiliser avec des trames
  • La qualité du fichier détermine la qualité de l’impression (pixellisation possible)

Flex/Flock Digitale

Aussi appelée Print&Cut, cette technique applique le même principe que l’impression flex & flock mais offre en prime la possibilité d’imprimer plusieurs couleurs (impression full color) sur le textile souhaité avec un seul film.

Le principe de la Flex/Flock Digitale peut être comparé à celui d’une imprimante sur papier combinée à un cutter. Mais au lieu du papier, on utilise ici un film de polyuréthane spécial se prêtant à l’impression au moyen d’encres spéciales. On recourt donc ici aussi à des encres spéciales pour pouvoir imprimer spécifiquement sur ce polyuréthane.

L’ordinateur envoie le dessin au cutter numérique, qui imprime d’abord l’image pour ensuite la découper avec la lame intégrée. L’image doit alors un peu sécher et est ensuite prête à l’emploi.

Contrairement à la technique flex/flock ordinaire, il faut utiliser ici un ruban d’application spécial avant l’impression au moyen d’une presse à chaud.

Dans le passé, cette technique posait de nombreux problèmes de durabilité, mais on applique aujourd’hui une couche de protection spéciale en silicone afin de protéger l’impression.

À noter: comme pour toutes les méthodes d’impression, il y a des frais fixes couvrant la digitalisation du logo ou création du fichier à découper. Ils sont indépendants du prix de l’impression même et seront amortis en fonction du nombre de pièces imprimées. Ces frais fixes ne seront pas refacturés en cas de nouvelle commande si le logo ne change pas.